31 mars 2015

24 heures dans la vie d'un aidant

Je suis l’aidant familial de mes parents
Voici 24 heures de mon quotidien



Pour simplifier, j'appellerai mon père Pa et ma mère Ma

Je suis tout juste rémunéré au minimum légal grâce aux 2 APA. Le jour ou l'un des deux partira, le salaire sera divisé par 2, pour quasiment le même travail, sur la même durée.

Pour certains, je n’ai pas à me plaindre, car je suis payé à rester chez moi et je n'ai pas besoin de vacances (??) « Ha ! 2 années sans avoir pris ne serait-ce qu’une semaine… ( ??) »

Ma est beaucoup plus dépendante, plus fragile et 10000 fois plus câline que Pa
Vous remarquerez donc, une attention plus soutenue de ma part avec Ma. « Oui Sigmund, je sais ! »
Cela ne change rien à l'amour et mon attention envers Pa. Il le sait et s'en contente royalement. 

Au menu  :
Maladies neurodégénératives, cancer cutané, cancer lymphatique, manque d'équilibre, diabète, hyper-tension,  plus de 40 ans d'acouphènes et grand âge.



18 mars 2015

Je suis impuissante mais pas à genoux

Je ne sais même pas par où commencer,
Les mots vont s'aligner, mais auront-ils un sens?
Car le sens de ma vie je ne le vois plus.
Le seul que je vois c'est celui de tenir les mains de ma maman
Pour que sa vie puisse continuer, ainsi que celle de mon papa.
Qu'ils finissent cette vie qu'ils ont commencée il y a 46 ans.
Une vie qui ne finit pas comme ils l'auraient voulu,
Mais comme on dit, la vie est pleine de surprises.
Pourquoi cet invité est venu chez nous?
Il n'y a pas de réponse, c'est comme ça, il s'installe, comme toutes ses autres amies.
Il est entrain de détruire tout autour de nous.
Aujourd'hui je me sens impuissante,